HUET Pierre-Daniel

Catégorie: Portraits
Année : 1682

 

*P.27

Âge du modèle : 52 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1682 pour 33 livres (ms. 624, f° 1 v° : « Mons[ieu]r huet »).

Bibliographie :

Eudel, 1910, p. 2 ; Roman, 1919, p. 3 [f] ; Perreau, 2013, cat. *P.27, p. 66 ; James-Sarazin, 2016, II, cat. *P.33, p. 27.

Curieusement, Roman rejetait spontanément la possibilité d’un portrait du célèbre évêque d’Avranches, Pierre-Daniel Huet (1630-1721), et proposait plutôt d’y voir l’un des deux frères Huet qui vivaient en 1681 : Antoine, sieur d’Embrun (mort avant 1719) et Abraham, conseiller du roi, maison et couronne de France, général en la cour des aides de Normandie.

Souvent mentionné sous le nom de « M. Huet », originaire de Caen, qu’il aimait et illustra, l’évêque Pierre-Daniel Huet (1630-1721) aurait très bien pu être portraituré par Rigaud. D’ailleurs, on sait qu’il sollicita Largillierre grâce à la gravure d’Édelinck qui nous est restée. Doté de brillantes facultés intellectuelles, Huet se spécialisa dans la physique, multipliant, dans le cadre de l’Académie de physique qu’il a fondé à Caen (1662), les observations, les expériences en astronomie, zoologie et anatomie. Le duc de Montausier ne tarda pas à proposer Huet à Louis XIV pour être le précepteur du Dauphin de 1670 à 1680 ; charge suffisamment honorifique pour qu’il ait pu solliciter un portrait commémoratif à un jeune artiste protégé de Le Brun. C’est pour son royal élève qu’il publia la série du classique latin ad usum delphini. Peu désireux d’intégrer l’Académie Française, il céda pourtant aux instances de Bossuet, Pellisson, Dangeau et Montausier, en y étant nommé le 30 juillet 1674 en remplacement de Gomberville. Entré dans les ordres (1684), il est nommé à l’évêché de Soissons (1685), permuta avec Fabio Brulart de Sillery, évêque d’Avranches (1692), se démit enfin de sa charge (1699) en passant les vingt dernières années de sa vie dans la maison professe des Jésuites, à Paris.

James-Sarazin, dans sa thèse non publiée de 2003 puis dans son catalogue de 2016 réévoquait la proposition de Roman mais titrait finalement sa notice avec le nom de Pierre Daniel Huet pour lequel nous options avec moins de réserves. Elle évoquait aussi dans son opuscule de 2003 (non repris en 2016), le nom du peintre animalier Christophe I Huet (1663 - av. 1739), père de l'auteur des fameuses singerie de Chantilly pour ce citer qu'elles.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan