SAINT PAUL

Catégorie: Peinture d'histoire
Année : 1702

 

*P.770

Huile sur toile
Dimensions inconnues.
Localisation actuelle inconnue 

Historique :

Peint entre 1702 et 1704 ; collection Rigaud ; donné par l'artiste au couvent des Jacobins de la rue Saint-Honoré à Paris ; dépôt National des Monuments Français, n°425 ; coll. du Docteur Guérard (1796-1874) suite à une vente aux enchères.

Bibliographie :

Dezallier d’Agenville, 1759, p. 89 ; Thiéry, 1784, p. 372 ; Guiffrey, 1869, p. 39 ; Brême & Lanoe, 2013, p. 80 ; Perreau. 2013, cat. *P.770, p. 173 ; 

Malheureusement, seuls quelques rares témoignages attestent de l’existence de cette toile qui devait à n’en pas douter s’apparenter au numéro précédent. À l’exemple de Largillierre et surtout de Van Dyck, il est très probable que Rigaud ait peint d’autres figures de prophètes pour sa propre demeure, tant l’on connaît l’importance de la religion chez cet artiste. Il reste une certaine confusion concernant le Saint Paul exposé au Salon de 1704. En effet, la seconde édition du livret mentionne le Saint Paul comme œuvre de Gaspard Rigaud[1].


[1] Jules Guiffrey, Collection des livrets des anciennes expositions depuis 1673 jusqu’en 1800, Salon de 1704 – III, Paris, Liepmannssohn et Dufour, avril 1869, p 39 (Trumeau sur la cour).
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan