RANC Antoine

Catégorie: Portraits
Année : 1696

 

P.488

Âge du modèle : 62 ans

Huile sur toile
H. 86 ; L. 69
Narbonne, musée des Beaux-arts. Inv. 151.

Inscr. v° : « Portrait de Ranc âgé de 62 ans [sic], peint par son amy Rigaud en 1696 ».

Historique :

Peint vers 1696.

Bibliographie :

Cat. exp. Perpignan, 1959, n° 8, p. 12 ; Perreau, 2004, p. 28 ; Lepage, 2009, p. 157 ; James-Sarazin, 2009/1, n° 35, p. 114-115 [pierre noire, loc. inc.] ; Perreau, 2012, p, 74 ; Perreau 2013, cat. P.488, p. 126.

Expositions :

Béziers, 1859, cat. 206 ; Perpignan, 1959, cat. 12 ; Perpignan, 2009, cat. 35.

Œuvres en rapport :

  • 1. Pierre noire sur vélin ovale d’après Rigaud, H. 9,9 ; L. 8. Inscr. v° : « Ranc (Jean) [sic] / dessiné par lui-même ». Londres, The Trustees of the British Museum, inv. 1997.0927.3 (vente Londres, Christie’s, 1er juillet 1997, lot 127). Expo. 2001 May-Sep BM, P&D, 'Paper Assets'.

Les témoignages divergent quant à l’identification du tableau de Narbonne comme étant Antoine Ranc (v. 1634-1716). L’iconographie de ce célèbre peintre montpelliérain étant manquante, on ne peut aujourd’hui se baser que sur l’inscription ancienne au dos de la toile. Le vieux professeur n’ayant probablement jamais fait de voyage à Paris, Rigaud dut probablement ébaucher les traits de son modèle lors de son voyage à Perpignan en 1695.

Le dessin du British museum est l’exacte transposition de la toile française avec une ancienne identification au dos, écrit à la plume ; comme étant le fils d’Antoine, Jean, qui épousa la nièce de Rigaud, fille du frère d’Hyacinthe qui fut d’ailleurs élève d’Antoine à Montpellier.

Notons que le musée de Narbonne conserve également un portrait d’homme au manteau rouge orangé, donné fautivement comme autoportrait de Jean Ranc, et pastichant les prototypes d’hommes en buste de trois quarts du Catalan (Huile sur toile, H. 83 ; L. 55. Inv. 09-1-1. Voir Le Page, 2009, p. 415).

Localisation de l´œuvre :

Narbonne, musée des Beaux-arts, France

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan