BENOIST Antoine de

Catégorie: Portraits
Année : 1682

 

*P.36

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1682 pour 33 livres (ms. 624, f° 1 v° : « Mons[ieu]r Dest. Port »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 3 [f] ; Perreau, 2013, cat. *P.36, p. 66.

Le présent portrait devait à notre sens fixer les traits d’Antoine de Benoist (mort vers 1687), chevalier, seigneur, baron de Saint-Port (1685), conseiller secrétaire du Roi et Couronne de France et de ses finances. Roman proposait Henri-Louis le Fèvre de Caumartin (mort en 1706), seigneur de Saint-Port, puis marquis de Cailli. La veuve d’Antoine de Benoist, Catherine Gon, possèdera la baronnie à la mort de son époux. En 1695, le propriétaire sera Jean de La Chapelle (1655-1723), ancien receveur des finances et poète membre de l’Académie Française (1688), puis Jean-Baptiste Glucq en 1717, lequel sera peint par Rigaud. Nous voyons ainsi que les propriétaires de Saint-Port furent étroitement liés à l’artiste.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan