FERMÉ Marie Anne

Catégorie: Portraits
Année : 1702

 

*PC.757

Huile sur toile
Dimensions inconnues [à mi-corps]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1702 pour 500 livres (ms. 624, f° 20 : « Mad[emoise]lle Fermé. [rajout : ] L’habillem[en]t copié retouché »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 93, 97 ; Perreau, 2013, cat. *PC.757, p. 171 ; James-Sarazin, 2016, II, cat. *P.806, p. 272 (2003/2, cat. I, n°660).

Copies et travaux :

  • 1702 : Leprieur touche 50 livres pour avoir « habillé M[ademoise]lle fermé » (ms. 625, f° 15).

Descriptif :

Marie-Anne Fermé (morte le 14 mai 1710), fille de Jacques Fermé, receveur général du Limousin et d'Anne Pallu, épousera le 6 juillet 1706, Louis Chevalier (1674-1756), seigneur de Montgéroult (Val-d'Oise), Boissy et Bagnolet. Son époux fut successivement conseiller au parlement de Metz (1694), conseiller à la cour des Aides (1697), président en la seconde chambre des enquêtes (1704), cour dont il deviendra honoraire en 1714 (voir Dictionnaire de la noblesse, t. VI, Paris, 1772, p. 433).Le couple demeurait à Paris, rue Neuve, sur la paroisse Saint Eustache.

Le paiement des 500 livres implique l’adaptation d’un modèle à mi-corps, peut-être inspirée d’une posture inventée dans les années 1701.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan